Martin Scorsese sauve des classiques de Bollywood.

Publié le par Bollywood India

 

 

Pendant des décennies, la chaleur et l'humidité ont endommagé plusieurs classiques produits par Bollywood. La seule copie de Kalpana, film en hindi avec Uday Shankar et Amala Shankar sorti en 1948, était dans un état piteux. Mais un sauveur s'est profilé à l'horizon. Il s’agit de Martin Scorsese, le géant de Hollywood, qui a décidé de faire quelque chose pour le patrimoine cinématographique. Il a mis sur pied la World Cinema Foundation, dont la tâche est de préserver les classiques du monde entier. Martin Scorsese, le directeur de Mean Streets, Raging Bull, Taxi Driver et Goodfellas, a institué en 2007 la World Cinema Foundation, une organisation non lucrative avec pour but de préserver et restaurer les classiques négligés du monde. Elle est soutenue par un 'Advisory Board, qui comprend de célèbres directeurs comme Martin Scorsese, Deepa Mehta, Abbas Kiarostami, Wim Wenders, Stephen Frears, Guillermo del Toro et Alejandro González Iñárritu.
"J'étais très ému quand Martin Scorsese m'a annoncé qu’il était intéressé avec les vieux classiques de danse indienne. C'est une bonne nouvelle et une grande opportunité aux générations à venir de Inde et du monde entier de découvrir ces œuvres merveilleuses’’, a déclaré  Satish Kaushik.
Il n'y a aucune copie d'Alam Ara (The Light of the World), le premier film parlant de l'Inde sorti en 1931. Plus de 2 500 titres ont été stockés à Pune depuis deux ans. Ils incluent le premier long-métrage indien, Raja Harishchandra, dirigé par Dadasaheb Phalke et sorti en 1913.

 

 

source: Garam News

Publié dans New's

Commenter cet article